COMMENT PEUT-ON SAVOIR
SI LA BIBLE DIT VRAI?




Il existe de bonnes raisons de faire confiance à la Bible. L'évidence externe et interne viennent à l'appui du principe que le témoignage de l'Eternel est véritable (Psaume 19:8).

L'EVIDENCE EXTERNE: L'évidence externe, c'est à dire, les faits en dehors de la Bible, démontre qu'elle est une source d'information solide et digne de foi.

1. L'évidence scientifique

Nous pouvons dire tout net qu'aucun fait scientifique reconnu pour exact n'a contredit la Bible en quoi que ce soit. Beaucoup de gens diront que la Bible n'est pas un ouvrage scientifique, mais que son but est de présenter une vue religieuse ou spirituelle de l'univers. L'implication est que, les descriptions de faits physiques servant à l'intention religieuse, on ne peut pas s'attendre à ce que ces descriptions soient rigoureusement exactes. C'est pourquoi on nous dit de ne pas nous préoccuper des détails scientifiques mais de ne chercher que les leçons morales ou religieuses.
Mais cette façon de voir est bien erronnée, en premier lieu, parce qu'elle est tout à fait illogique. Comment pouvons-nous décider ce qu'il convient de croire, et ce qu'il convient de ne pas croire? S'il y a dans la Bible des passages qui ne sont pas authentiquement vrais, nous ne pouvons pas davantage accorder notre confiance au message moral ou religieux qui s'y trouve, parce que nous n'avons pas de guide, de mesure, pour pouvoir savoir quelles choses doivent être écartées comme non-pertinentes, et quelles choses sont à prendre au sérieux.
En outre, cette façon de voir est erronnée parce qu'elle constitue un affront déloyal à Dieu, qui est l'Auteur de la Bible. L'authenticité des récits, des lieux et des gens mentionnés dans la Bible, est un reflet de l'intégrité de Dieu, dans la mesure où Il présente des déclarations à accepter telles quelles sans les discuter, et qui témoignent de la capacité qu'Il a de conserver la Bible digne de confiance à travers les siècles. Nous ne pourrons jamais avoir trop de respect pour l'exactitude des descriptions du monde physique présentées dans la Bible, parce que c'est un reflet de Dieu qui a écrit ces descriptions.
Un exemple de la géographie

Alors que la Bible n'a aucune intention délibérée d'enseigner des principes et des données scientifiques à ses lecteurs, tout sujet qui s'y trouve mentionné à propos de la Création du monde par Dieu est exact et véridique. Un exemple probant de ce principe vient de Job 26:7, où nous lisons une description toute moderne de la terre qui tourne dans l'espace vide. Ceci a été écrit vers trois mille ans avant Jésus-Christ. Cette description s'oppose catégoriquement aux notions imaginaires fantastiques que le reste du monde a enseigné ou cru à cette époque-là. En outre, Esaïe 40:22 vient à l'appui de Job 26:7, et souligne que Dieu «est assis au-dessus du cercle de la terre.» La terre paraîtrait comme un «cercle» à ceux qui y vivaient seulement si elle était en forme d'un sphère. A nouveau, nous rejoignons Job 26, et Esaïe chapitre 40 vient à l'appui de sa déclaration exacte; c'est bien à cela qu'il faut s'attendre de la part de la Bible. Après tout, qui connait l'Univers mieux que son Créateur?

Un exemple de l'archéologie

Il y a au moins 800 à 1.000 ans d'écart entre les plus anciens exemplaires des plus célèbres poèmes et récits de la Grèce et l'original. Cependant, aucun érudit n'accepterait l'argumentation que ces classiques grecs n'étant pas fidèles à l'original, ils sont à jeter! Or, entre les plus anciens exemplaires de beaucoup des livres de l'Ancien Testament et leur texte original, il n'y a que 200 ans d'écart. Quant aux plus anciens exemplaires de certains des livres du Nouveau Testament, ils ne datent que de 50 à 80 ans après les autographes d'origine. Dans ces conditions, on peut bien dire que la Bible est tout autant digne de confiance et même plus que la littérature profane aujourd'hui si révérée.
Des découvertes récentes dans le domaine de l'archéologie ont souligné l'intégrité historique de la Bible. En fait, nombre d'archéologues qui n'avaient que peu de considération pour la Bible ont transformé leur préjuge initial en respect établi sur une base scientifique. Par exemple, dans la Génèse, 15:20, il est mentionné un peuple appelé les Héthiens ou Hittites. Fort longtemps, les gens ont fait des gorges chaudes de la Bible, qui aurait inventé une race entière. Mais tout récemment, il n'y a que quelques décennies, on a découvert dans la Turquie, au nord de l'Etat actuel d'Israël une ville qui a été prouvée être une importante cité héthienne!

2. L'évidence historique

La Bible parle de choses avant qu'elles n'arrivent. Le prophète Esaïe mentionne le Roi des Perses Cyrus (Esaïe 45:1), qui devait éventuellement détruire la nation de Juda parce qu'elle était très perverse. La Perse était un grand royaume se trouvant là où est aujourd'hui l'Iran. Or Esaïe écrivait au temps du roi de Juda, Ezéchias qui est mort en 687 av.J.-C., mais Cyrus, lui, n'a commencé à régner en tant que roi de l'Empire Perse qu'après 600 av.J.-C., plus de 80 ans après la disparition d'Esaïe. Seul Dieu pouvait connaître le nom de l'homme qui monterait sur le trône de Perse presqu'un siècle plus tard.
En plus, il y a encore toutes les prophéties historiques au sujet de l'avènement de Christ un millénaire avant Son temps. Tous les livres de l'Ancien Testament parlent clairement de Jésus d'une façon ou d'une autre. Par exemple, reportez-vous aux détails donnés par le Psaume 22, Esaïe chapitre 53, et Michée 5:2.
Devant toutes ces évidences historiques, nous n'avons qu'une seule option. Ou bien la Bible a été écrite par Celui pour qui le temps n'est pas une barrière, ou bien c'est une vaste plaisanterie, ou pire, une odieuse supercherie où on a rajouté après coup des «prophéties», pour faire valoir la Bible, ou encore, une déception funeste. Le bon choix est que la Bible seule est la Parole de Dieu sainte et véridique.

3. L'évidence découlant d'expérience personnelle

Une autre évidence externe est l'expérience personnelle de ceux que la Bible a transformés. Il y a de bien visibles différences dans la vie d'une personne qui a mis toute sa confiance en le Seigneur Jésus-Christ et qui marche sur Ses traces, Sa Parole, la Bible. Autrement dit, la Bible peut réellement faire chez les croyants ce qu'elle dit pouvoir faire.
La Bible promet enlever la peine du jugement, et nous donne l'assurance qu'il n'y aura pas de condamnation pour tous ceux qui font confiance à ce qu'elle dit (Jean 5:24, Romains 8:1 et 16, I Jean 4:18). La Bible promet de nettoyer le coeur d'un chrétien (Psaume 119:9 et 11, Jean 15:3). La Bible promet de nous libérer de l'esclavage du péché et nous promet la force et la sagesse nécessaires pour y résister (Jean 8:34 à 36, Romains 6:18, et Colossiens 3:1 et 2). La Bible donne un sens à la vie et un but dans la vie qui motivent un chrétien et lui font servir son Seigneur (I Pierre 2:9). Voilà des évidences bien fortes pour quiconque a placé sa confiance dans la Bible. Les croyants font l'expérience d'une vie nouvelle telle qu'ils ne l'avaient jamais connue, n'ayant plus à éprouver de l'amertume pour leur passé, puisque l'Epître aux Hébreux 10:16 et 17 nous promet le pardon de Dieu. Les croyants font l'expérience d'une nouvelle vie témoignée par le fait qu'ils peuvent se sacrifier pour d'autres. Ils peuvent être délivrés de leurs craintes, se reposer dans le Seigneur, et être de vraies personnes, pas des illusionnistes qui se cachent et qui espèrent que les choses vont s'arranger toutes seules. Quiconque fait confiance à la Bible possède l'expérience spirituelle soulignant que les promesses de la Bible sont beaucoup plus que de la poésie; elles sont réelles, et elles témoignent à son coeur du fait que sa confiance en la Bible n'est pas mal placée.

L'EVIDENCE INTERNE: Outre l'évidence externe, il existe de l'évidence interne qui nous donne de bonnes raisons de nous fier à la Bible. En d'autres termes, il existe des faits que nous trouvons dans les pages de la Bible qui démontrent qu'elle est une source d'information solide et digne de confiance.

1. Le témoignage de la Bible

La Bible elle-même dit venir de Dieu. Citons par exemple II Samuel 23:2, où David, l'auteur de la plupart des Psaumes, dit que ce qu'il a écrit venait de Dieu. De même Jérémie (Jérémie 1:4). De même l'Apôtre Paul (I Thessaloniciens 2:13). Pierre dit que les écrits de Paul sont «l'Ecriture» (II Pierre 3:16). Et Jésus Lui-même a dit et redit que la Bible est digne de confiance (Luc 16:17; 24:44; Jean 17:17). Jésus a toujours considéré tout ce que rapportait l'Ancien Testament comme des faits réels (Luc 11:51 et 17:26-33).

2. L'unité de la Bible

La Bible a été écrite au cours d'une période embrassant plus de 1.500 ans, de Moise (avant 1400 av.J.-C.) à l'Apôtre Jean (vers 100 ap.J.-C.). Le nombre total des auteurs de la Bible dépasse la quarantaine. Mais avec tous ces hommes qui écrivent à des périodes si différentes les unes des autres, l'histoire reste toujours la même, sans qu'il y ait aucune contradiction. La raison en est que l'Auteur réel est Dieu; les hommes n'ont été que Ses instruments pour dire ce que Lui voulait dire. Les auteurs humains ont vécu et ils sont morts, mais c'est le même Dieu que vit éternellement qui a dit à chacun de ces hommes quoi écrire. C'est la raison pour laquelle nous pouvons comparer les différentes parties de la Bible, et nous verrons qu'elles s'accordent et se clarifient mutuellement (I Corinthiens 2:13). Nous pouvons considérer n'importe quelle partie de la Bible en toute confiance.

3. Le contenu de la Bible

Les évidences internes de la crédibilité de la Bible les plus étonnantes sont assurément les sujets-mêmes qu'elle aborde. Le contenu-même de la Bible, les choses dont elle parle, seule la Bible pouvait en parler à la condition expresse, précisément, d'avoir été écrite par Dieu. Par exemple, lorsque Jésus affirme qu'Il est Dieu (Jean 10:30), lorsque Ses apôtres affirment qu'll est Dieu (Jean 20:28) ou que le Père déclare qu'Il est Dieu (Hebreux 1:8), ou bien la Bible est prise de folie ou pire, ou bien c'est vrai, et la Bible est le seul livre de son espèce.
Un autre exemple très important est que la Bible est la seule à parler du péché (I Jean 3:14). Aucun homme n'aurait eu le courage d'écrire une telle évaluation de l'humanité que celle que nous trouvons dans la Bible. C'est un tableau horrible. Cela nous blesse et nous met mal à l'aise. C'est pourquoi nous trouvons si difficile d'accepter comme vrai ce que dit la Bible. Le véritable problème bien souvent n'est pas de voir l'evidence mais c'est plutôt le coeur qui résiste. Qui donc veut admettre qu'il est un misérable pécheur, un vaurien fieffé? Qui peut se réjouir quand on l'informe qu'il va droit en enfer et qu'il s'attire la colère éternelle de Dieu? Qui peut accuellir de bon coeur la révélation qu'il n'y a rien de bon en lui, et qu'il est en révolte contre le Dieu qui l'a créé?
Dieu est le seul qui puisse et qui veuille nous parler frachement, parce qu'Il sait bien que seule la vérité peut nous aider. Cela, c'est de l'amour vrai--ce n'est pas pareil à tant d'autres qui nous flattent par devant mais qui nous laissent tomber, qui ne font rien pour nous sortir d'une mauvaise situation, et qui n'ont à nous offrir aucun espoir. L'amour véritable s'exprime par la vérité parce que c'est la seule chose qui puisse nous aider. Oh, ce n'est pas ainsi qu'on se fait des amis, mais c'est l'avis d'un véritable ami. Dieu sait que nous marchons périlleusement près du précipice, prêts à tomber en enfer. Il nous dit exactement ce qui est bon pour nous de savoir afin d'éviter ce danger. Assurément, la Bible ne va pas figurer au palmarès des succès de librairie de l'année, mais il n'y a que la Bible qui puisse faire et tenir une promesse comme celle-ci: «Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger» (Matthieu 11:28 à 30).

4. Le Message de la Bible

Finalement, il y a encore un autre angle à considérer quand nous nous demandons si la Bible est oui ou non digne de confiance. Je suppose que tout le monde ou à peu près croit en l'existence d'un Dieu. Mais si Dieu est vraiment Dieu, alors Il parle avec autorité absolue, et nous devons nous soumettre à Sa Parole. Autrement dit, ce que nous pensons de la Parole de Dieu, c'est ce que nous pensons de Dieu. Nous ne pouvons pas séparer Dieu et Sa Bible. Nous n'avons pas à croire la Bible, mais si nous ne la croyons pas, il faudra bien faire face aux conséquences. Si les gens ne croient pas au Dieu de la Bible, alors ils vont agir en conséquence, et le fruit amer de leur vie égoïste va venir à maturité et être moissonné comme la Bible le prédit. Et c'est cela, l'évidence la plus effrayante de toutes. En plus de cela, ils auront à faire face à un Dieu courroucé qui les poursuivra au-delà de la tombe et les obligera à la fin à se soumettre à Sa Parole au Jour du Jugement dernier, comme le prédit la Bible.
C'est une bonne chose que de nous demander si nous pouvons avoir confiance en la Bible. Car la Bible peut soutenir notre investigation et en sortir victorieuse. Comme le dit l'Epître de Jacques (1:6) nous ne devons jamais hésiter à demander à Dieu de nous accorder d'avoir confiance en Sa Parole, et de nous donner la sagesse nécessaire pour retirer le plus grand profit possible de la Bible. Cependant, l'étude de la Bible, c'est une sainte recherche. Et si nous nous approchons avec humilité de la Bible, avec l'esprit ouvert, prêts à accueillir la vérite, nous trouverons sûrement les résponses dont nous avons besoin.

«Ta parole est la vérité.» Jean 17:17"

Si vous désirez de plus amples informations sur les émissions ou publications de Radio Famille, écrivez-nous à:
Radio Famille,
Oakland, Californie 94621
french@familyradio.com
ETATS-UNIS D'AMERIQUE